AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 une aide particulière ; feat. Ahn Ji Hyuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité ;;
Invité



MessageSujet: une aide particulière ; feat. Ahn Ji Hyuk   Jeu 23 Déc - 20:45

Il commençait à se faire tard, tout du moins, la nuit commençait à tomber petit à petit sur Seoul. La nuit, Lisbeth l’affectionnait particulièrement. C’était un peu dans ces moments-là qu’elle pouvait être ce qu’elle est réellement, à savoir un vampire. Bien sûr au début, quand elle était une toute jeune vampire, elle n’aimait pas boire du sang humain... Mais bon, quitte à devoir vivre encore jusqu’à ce qu’on sache qu’elle est un vampire et qu’on la décapite puis la brûle, elle avait bien le droit de vivre comme il se doit et de se faire plaisir, d’où sa soif particulière ce soir. Cela faisait quelques jours qu’elle n’avait tué que deux lapins, et ce n’était pas du tout assez. Déjà au niveau du sang, et aussi au niveau du goût. Ces lapins, c’était surtout parce que sinon, elle allait tuer un élève de cette école, et même si elle ne les affectionnait pas énormément, elle ne voulait pas se faire renvoyer par l’école ; pour une fois qu’une acceptait les créatures comme elle et qu’elle n’avait pas besoin de justifier le fait qu’elle rentre à chaque fois après le couvre-feu !

Et justement là, elle était à l’affut pour avoir une proie. Dans les rues de la capitale ? Oui. Il y avait pas mal d’endroit sombre ou assez étroit, et elle pouvait toujours amener l’homme dans ces coins-là sans qu’il ne soucie qu’il va mourir dans peu de temps. Lisbeth étaient vêtue d’un jean moulant, de longues bottes de cuir à talons, et d’un décolleté sous sa veste de cuir. Vous le comprenez bien, ce n’est pas en jouant les petites filles qu’elle choisira sa proie, mais bel et bien en faisait comme ces femmes qui font de leur corps un atout pour leur métier. Et elle n’eut bizarrement pas très longtemps à attendre, le jeune homme d’une trentaine d’années seulement avait accepté de tester ceci dans le coin d’une ruelle, sans que personne ne puisse les voir. Nous allons passer outre ce qu’elle a dû lui faire avant de pouvoir se délecter de son sang, se rassasiant enfin. Elle avait bien fait de choisir un homme assez jeune, et assez sportif… Enfin, elle s’essuya les lèvres avec sa langue avant de repartir comme si de rien n’était, ravie que ses techniques fonctionnent tout le temps depuis maintenant largement plus de cents ans.

C’est aussi comme si de rien n’était qu’elle marcha tranquillement jusqu’à l’école, souriant aux jeunes hommes ainsi qu’à leurs copines jalouses d’elle. Elle aida même rapidement une personne âgée à aller à son domicile en lui portant ses courses. Non, elle ne l’a pas mordu. Cette personne n’avait de toute façon pas un sang très frais, et puis il lui restait déjà peu de temps à vivre… donc elle n’allait pas lui ôter le peu d’années qui lui reste ; Lisbeth avait tout de même quelques principes. Enfin, la demoiselle était donc arrivé à Haengbok, tranquillement avant l’heure du dîner… qu’elle loupera de toute façon, puisqu’elle ne mange jamais, bien que si elle aurait été une humaine, elle se serait régalé avec les repas que le personnel font aux élèves ! Ah eux, naïfs qu’ils sont… comment est-ce qu’ils se comporteraient s’ils savaient que toutes les personnes qui ne font jamais acte de présence à la cafétéria étaient en fait de simples vampires, qui pourraient très bien enfoncer leurs crocs dans leur cou et se délecter de leur sang… ? Surtout qu’elle se doute qu’aucun vampire d’ici n’a jamais eu l’envie de tuer un humain de l’école, qu’il soit sympa ou non avec lui… En tout cas, Lisbeth en a eu souvent l’envie ! Au point même de devoir se mordre elle-même lorsqu’elle ne peut pas partir pour chasser…

Enfin. La jeune femme – car oui, malgré l’âge elle sera toujours considérée comme tel – alla rapidement dans sa chambre pour se refaire une sorte de beauté et se recoiffer, car même si elle était belle au naturelle, surtout depuis qu’elle était vampire, ce qu’elle a fait auparavant ne l’a pas empêché d’être légèrement décoiffée. Une fois ceci fait, alors qu’elle croisait la plupart des élèves qui allaient en direction de la cafeteria, Lisbeth se rendait, quant à elle, dans le parc de l’école. Ce n’était non pas pour admirer la beauté de ces lieux, et encore moins pour mordre rapidement quelques élèves qui trainaient par là. Non, c’était pour rejoindre quelqu’un, et plus précisément Ahn Ji Hyuk. Bien évidemment, il ne devait pas savoir qu’elle allait le rejoindre lui, et penserait surtout que ce ne serait qu’une coïncidence qu’ils se retrouvent tous les deux au même endroit. Mon chéri, ce n’est jamais une coïncidence avec Lisbeth… mais ça, personne ne le sait. La demoiselle l’avait longuement observé, ça oui. Il n’avait pas d’amis, ou tout du moins que très peu dans cette école. Il était très discret et souvent solitaire, mais aussi extrêmement intelligent. Et il avait une beauté qui pouvait envouter plus d’unes de ses camarades. Elle sait également qu’il est très riche, rien qu’à sa façon de se comporter. Elle savait aussi qu’il n’était ni vampire, ni aucunes de ces créatures qui peuplaient l’école – un humain. Et cet humain, Lisbeth le voit très bien, veut à tout prix être dans la classe la plus convoité, la Spécial A. Sauf que la demoiselle savait très bien ce qui clochait chez lui pour qu’il entre dedans : la popularité. Au moins ça. Mais ça, il pourrait mourir que la plupart de l’école s’en ficherait. Cela pouvait être une bonne chose pour notre vampire, puisqu’elle pouvait se permettre de le tuer, et au pire de se faire virer de l’école.

Mais non, ce qu’elle voulait, c’était l’aider. Tout du moins, c’est ce qu’elle veut montrer. Car après tout, si elle arrive à l’élever au stade qu’il veut, il sera énormément reconnaissant envers elle. Et c’est là, qu’elle pourra le poignarder comme elle veut. Son but est surtout de l’embobiner pour qu’il se fasse avoir par la suite, et ainsi chuter de très haut pour se faire vraiment très mal. C’est méchant ? Lisbeth le sait, mais elle aime ça – surtout quand personne ne se rend compte qu’un si joli petit minet pour faire autant de mal. Enfin pour le moment, la demoiselle était simplement en train de regarder Ji Hyuk tout en avançant vers lui. Il lisait sous un arbre près d’un lampadaire, comme à son habitude. Ah, si seulement il pouvait changer un peu. Ne pas être énormément studieux, être légèrement plus sympathique, et pourquoi pas vampire… Là, Lisbeth se ferait un plaisir de l’avoir rien que pour elle.

« Tu sais, je peux t’aider à atteindre ton but … »

Elle dit ceci tout en s’asseyant à côté du jeune homme, sans se soucier d’une quelconque distance ou d’une quelconque bien faisances. Les garçons de cette école avaient l’habitude, mais sûrement pas lui. Enfin, Lisbeth lui souriait, sincèrement… Ou hypocritement si il connaitrait ses intentions finales. De près, il était assez… mignon, on pouvait dire. Il avait également un très beau cou, assez alléchant il faut dire…

Revenir en haut Aller en bas
Invité ;;
Invité



MessageSujet: Re: une aide particulière ; feat. Ahn Ji Hyuk   Ven 24 Déc - 17:24

Il était environ dix-neuf heures et le soleil commençait à disparaître sur la capitale du pays du matin calme. Quelques élèves se rendaient d'ores et déjà à la cafétéria ou au restaurant scolaire pour se régaler avec les plats que leur préparaient les cuisiniers de Haengbok. Aucun d'entre eux ne se plaignaient de cette cuisine d'ailleurs, tout avait été mis en place pour régaler les papilles de tous les étudiants qui affectionnaient les moments du repas. Les couloirs de l'établissement étaient de plus en plus occupés au fur et à mesure que l'heure avançait et Ji Hyuk quitta sa chambre à son tour, un livre en main. Cela faisait plusieurs heures qu'il avait terminé ses cours de la journée déjà et il venait de terminer ses devoirs. Il parcouru les couloirs, descendit les deux étages qui le séparaient du rez-de-chaussée et passa devant le restaurant... sans s'y arrêter. A vrai dire, il ne comptait pas manger ce soir. La faim n'était pas au rendez-vous et il n'avait qu'une envie : se retrouver au calme.

Après avoir travaillé, il avait tout de même trouvé le temps de changer son uniforme pour un pull à col roulé blanc, un jean slim bleu clair, une veste kaki et une paire de converses noires. C'est donc ainsi vêtu qu'il se rendit à l'extérieur de l'établissement luxueux. Le ciel était encore légèrement clair à l'horizon mais il faisait presque totalement nuit sur la tête du jeune homme. Il faisait frais et beaucoup d'élèves ne préférés pas s'attarder dehors ce qui rendait le parc désert. Le coréen n'aurait pas pu rêver mieux ! Il ne craignait pas tellement le froid et puis, il était couvert tout de même. D'un pas léger, il marcha tout droit vers l'arbre qu'il « côtoyait » tous les jours. Pourquoi toujours le même arbre ? A vrai dire, il n'en savait rien. Seulement, il s'y sentait bien alors, pourquoi changer de lieu ? Il aimait beaucoup passer du temps à cet endroit précis. La plupart du temps, seul. On le sait, ce n'est pas un secret, Ji Hyuk n'est pas le garçon le plus sociable de cette planète. Il ne s'en plaignait pas, le calme et cette sensation que la nature veille sur lui l'apaisait. Il n'avait en aucun cas besoin de quelqu'un. Quoi qu'il ne refusait jamais la compagnie de So Eun, sa meilleure amie. Elle est d'ailleurs l'une des rares exceptions en laquelle l'étudiant avait complètement confiance. Ces deux là sont, en quelque sorte, les même. Ils se comprennent en tout et pour tout et vous savez aussi bien que moi à quel point cela fait du bien de se sentir compris.

Enfin, il s'installa calmement contre le fameux arbre. La jambe gauche totalement couchée sur l'herbe fraiche, l'autre levée et son bras appuyé sur son genoux, le coréen ouvrit le livre qu'il tenait de sa main gauche et commença la lecture. Automatiquement, il se frotta la nuque avant de reposer son bras sur son genoux et il fut surpris de ne plus sentir ses longs cheveux. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu les cheveux assez courts et il n'arrivait pas à s'y habituer. En même temps, cela ne datait que du matin même... il avait donc encore le temps d'apprivoiser sa nouvelle tête. D'ailleurs, ça ne pouvait être que bénéfique pour lui : cette coupe lui donnait un air beaucoup plus viril et moins enfantin que l'ancienne. Ses muscles apparaissaient bizarrement plus désormais lorsqu'il était en t-shirt. Allez savoir, un effet d'optique peut-être ? Non pas que ça soit une anguille ! Mais on ne peut pas dire qu'il soit l'homme le plus baraqué du monde. Hum, là n'est pas le sujet.

Cela devait faire bien une demi heure que le séduisant brun était plongé dans sa lecture et il ne sentait même pas le temps passer. Le ciel était totalement noir désormais et l'on pouvait remarquer quelques étoiles étincelantes. Des élèves, qui semblaient revenir de la ville, rentraient en riant bruyamment, attirant l'attention de Ji Hyuk qui leur lança un regard meurtrier dans l'ombre de son arbre. Bien sûr, ils ne le remarqueraient sûrement pas mais, ne sait-on jamais. C'est alors qu'il la remarqua. Une jeune et jolie étudiante qui s'avançait vers lui d'un pas gracieux et calme. Le coréen la connaissait de vue, tout le monde la connaissait en réalité. Sa beauté faisait beaucoup parler d'elle dans l'établissement et attisait pas mal de jalousie de la part des filles. Entre jalousie et admiration, personne ne restait indifférent à la jeune femme. Reprenant sa lecture, l'adolescent fit comme s'il ne l'avait pas vu et tentait de cacher le malaise que provoquait la présence de la demoiselle. Il aurait encore préféré que les autres abrutis s'installent près de lui plutôt que ça !

A son grand désespoir, elle s'installa à ses côtés, un peu trop près d'ailleurs et il ne pu s'empêcher d'avoir un léger mouvement de recul malgré le beau sourire que lui offrait la jeune femme. En revanche, ses paroles lui firent totalement oublier son malaise, le laissant perplexe. Son but ? Mais comment pouvait-elle connaître son but alors qu'ils ne s'étaient encore jamais parlés ? Elle avait ouvert sa curiosité et il se posait tout un tas de questions. Voulait-elle réellement l'aider ? Elle semblait sincère et pourtant, le coréen garderait sa méfiance habituelle. D'autant plus qu'elle savait des choses qu'elle l'est pas censée savoir, ne le connaissant pas. Cette histoire était louche.

« Pardon ? » était la seule chose qu'il avait réussi à prononcer. Le regard à la fois suspicieux et interrogateur, il enchaina tout de même : « De quel but parles-tu ? ».

C'est ce qu'on appelle jouer les idiots. Mais il voulait savoir si elle savait réellement ce qu'elle prétendait savoir. Car si c'était le cas, alors la situation serait vraiment étrange. Et Ji Hyuk préférait rester aussi méfiant et distant que possible de l'étudiante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité ;;
Invité



MessageSujet: Re: une aide particulière ; feat. Ahn Ji Hyuk   Lun 27 Déc - 2:17

Le jeune homme avait eu un léger mouvement de recul lorsque Lisbeth s’était assise à côté de lui. À vrai dire, elle s’y était attendu, et n’avait donc pas la moindre appréhension de leur conversation, plus ou moins longue, plus ou moins lourde. Elle savait parfaitement qu’il allait faire ça, car c’était ce qu’elle aurait fait si elle aussi, elle aurait préféré être seule qu’avoir quelqu’un d’inconnu à côté de soi. La demoiselle n’avait pas la moindre peur de lui parler, car de toute façon c’était elle qui était plus forte que lui. Il était humain, et même si c’était un jeune homme qui pouvait être musclé sous son t-shirt, jamais il ne pouvait égaler la force du vampire, et encore moins la force de sa mâchoire. Si vraiment il tenait à se débarrasser d’elle au point d’utiliser la force, elle pourrait toujours lui montrer ce qu’elle est et le prévenir qu’elle pouvait le tuer à tout moment. Jamais notre anglaise n’avait utilisé sa race pour pouvoir parler en toute tranquillité ou pour faire moyen de pression, mais il pouvait y avoir un début à tout. Et même ce Ji Hyuk vraiment hautain perdrait toute sa force et son courage face à un vampire, même si c’était une jolie jeune femme qui avait l’air innocente.

Lisbeth le regardait sans se soucier d’être remarqué. Il avait coupé ses cheveux, sûrement ce matin même. Cela rendait son cou beaucoup plus apparent, et encore plus alléchant. Le vampire ne put s’empêcher de passer légèrement sa langue sur ses lèvres tout en regardant la veine qui se voyait – tout du moins, par les vampires connaisseurs. Si seulement elle pouvait y gouter, rien qu’un peu… Sa gorge commença doucement à la bruler, signifiant que même si elle venait de vider un homme de son sang, cela ne suffisait pas. Surtout à la vue d’un si beau repas… Un repas délicieux, et qui sentait vraiment très bon ! Son sang devait être assez pur pour sentir ainsi, cela prouverait que Ji Hyuk était chaste… N’aillant encore jamais eu de copine ? C’est possible… C’était peut-être à cause de cela qu’elle pouvait ressentir le malaise en lui ? Être à côté d’elle, c’était normal… Enfin, le jeune homme la sortie rapidement de son observation quand il lui demanda de quoi est-ce qu’elle parlait. À son regard qui se faisait à la fois suspicieux et interrogateur, la demoiselle ne put que lever les yeux au ciel, exaspérée. Il n’était pas aussi idiot que ça, donc il devait forcément le jouer. *Chéri, celle que tu as en face de toi n’est pas si dupe, tu peux le croire ~*

« Je vois, tu veux savoir si je connais vraiment ton but… je comprends… »

Peut-être encore une phrase qui le laissera en doute, c’est pourquoi la jeune femme prit un malin plaisir à laisser passer un peu de temps après ces paroles. Elle avait vraiment envie de le laisser réfléchir, de le laisser croire qu’elle disait ça pour lui montrer qu’elle le comprenait. Mais elle ne lui faisait pas seulement croire, elle le lui montrait parfaitement. Après tout, elle l’avait longuement ‘étudié’, si on pouvait dire cela ainsi… Même si il ne fallait pas qu’elle lui dise cela de la sorte, histoire de le mettre plus en confiance et qu’il ne croit pas qu’elle l’a étudié comme un phénomène de foire – même si c’était un peu ça, parmi des milliers de bêtes.

« Tu dois savoir de quel but je parle… Tu sais, ton désir impénétrable de faire partie de la Spécial A… »

Bien sûr, elle ne voulait pas tout de suite lui expliquer comment elle avait su cela, juste pour qu’il se pose des questions. C’était légèrement sadique venait de sa part, mais Lisbeth était comme ça. Et puis, il ne fallait sûrement pas lui parler énormément, déjà qu’elle devait peut-être être contente du fait qu’il lui ait posé une question et qu’il s’intéresse à elle ! Même si elle se doute qu’il n’aurait eu une attention sur la séduisante jeune femme si cette dernière ne l’aurait pas intrigué autant que là. Notre vampire savait donc très bien qu’elle ne devait pas le brusquer, au risque de se prendre un gros vent en pleine figure et ne plus pouvoir lui parler… Cela ferait de lui une personne à détruire le plus vite possible, même s’il ne se doute pas qu’il risquait sa vie s’il lui refusait la parole. Mais la donzelle finit tout de même par lui dire comment est-ce qu’elle était venu à cette conclusion, qui s’avérait être bonne.

« Tu dois te demander comment je sais ceci alors que théoriquement, je ne te connais pas… On va dire que j’aime bien savoir sur les personnes avant de les aborder… tout comme toi, d’ailleurs. Tu ne le remarques peut-être pas, mais j’aime assez observer les autres… Et j’ai remarqué ta haine envers les élèves de ce dortoir, à quel point tu peux les mépriser du plus haut point… Mais tu as aussi dans ton regard de l’envie, de la jalousie… Certains ne le remarquent pas, mais moi si… »

Elle le remarquait surtout avec son expérience et sa vue qui est sans faille. Même certains vampires ne pourraient pas le remarquer, sauf si ils faisaient vraiment attention au regard du jeune homme, et surtout aux différentes significations qu’il y avait. Et c’était simplement avec ces deux choses que Lisbeth en était venue au fait qu’il détestait les Spécial A car il les enviait à la fois, mais ne pouvait pas avoir leur place. L’un des moyens les plus efficaces était de les tuer tous, mais pour ça il faudrait que Ji Hyuk soit conscient des races de ces jeunes gens, mais aussi qu’il soit vampire… D’ailleurs, c’était une idée pour l’aider… Le transformer était une option en effet, une option dont la demoiselle se ferait tout de même un plaisir d’y participer, et de l’aider par la suite… Mais elle ne pouvait pas lui proposer cela…
Revenir en haut Aller en bas
Invité ;;
Invité



MessageSujet: Re: une aide particulière ; feat. Ahn Ji Hyuk   Jeu 30 Déc - 23:25

Que signifiait ce mouvement de recul en réalité ? Tout d'abord – et personne n'en sera surpris – précisons que les rapports humains sont quelque peu... inconnus pour le jeune homme et il n'a vraiment pas l'habitude d'une telle proximité. Excepté peut-être lorsque les couloirs de Haengbok sont bondés d'étudiants et qu'il faut se faufiler dans la masse pour s'en sortir, collant tout un tas d'inconnus. Chose que le coréen n'appréciait guerre d'ailleurs, on s'en doute. Mais son asociabilité n'est pas la seule raison de ce mouvement. En effet, il n'a pas l'habitude non plus d'une telle proximité avec les... filles ? So Eun était sûrement la seule exception à la règle si l'on oublie la nourrice qui s'est occupé de lui étant enfant. Eh oui, Ji Hyuk est chaste, innocent et n'a jamais eu la moindre petite amie ni même le moindre petit flirt dans sa vie. Ce n'est pas tant difficile à croire que cela quand on met à part le fait que c'est un très beau garçon : associable et obsédé par ses études, voilà ce qu'il est et aucune fille ne voudrait d'un tel boulet comme petit ami. On les comprend. Mais le jeune homme ne s'en est jamais plaint puisqu'après tout, il ne pense pas aux filles... sauf peut-être dans ce cas ci. Mais la gêne y était aussi sûrement pour quelque chose.

Être regarder ainsi, et qui plus est par une jolie fille – car oui, associable ne rime pas avec aveugle et le coréen reste un être humain totalement normal avec des hormones en marchent en vue de son âge – le gênait affreusement. Déjà que les rapports humains sont presque un terrain inconnu et impénétrable pour lui, le regard de la jeune fille le fixant n'allait pas être une épreuve facile ! Il avait l'impression de ressembler à un morceau de viande tant elle le regardait... mais peut-être se faisait-il des films ? Toujours est-il que, jolie femme ou non, son regard à lui non plus ne cillait pas, à l'affut du moindre geste suspect. A quoi s'attendait-il avec tant de méfiance ? En réalité, pas grand chose. Une fille, il ne risquait rien. Peut-être n'est-il pas le plus athlétique du lycée mais une fille ne ferait pas le poids face à lui tout de même. Sauf s'il savait qui il a réellement en face de lui... Et puis, elle pouvait toujours le manipuler, lui mentir pour l'avoir dans sa poche et mieux lui donner des coups dans le dos par la suite ! Alors, fidèle à son caractère : méfiance.

D'ailleurs, le voile allait peut-être être levé sur le mystère qui laissait encore le grand brun perplexe : comment le connaissait-elle ? Comment pouvait-elle le connaître à tel point qu'elle connaisse le but qu'il se tue à atteindre depuis son entrée dans cette école ? Cela revient au même mais, c'est intriguant. Le suivait-elle ? Peut-être même qu'elle se renseignait sur lui auprès d'autres gens ? Son visage d'ange suffirait à tromper n'importe qui et le coréen se doutait qu'elle devait souvent obtenir ce qu'elle veut. Autant de questions qu'il pouvait se poser et autant de réponses qu'il souhaiterait avoir. Pourtant, il préférait ne pas se jeter dans la gueule du loup immédiatement et fit les choses étapes par étapes en demandant d'abord de quel but est-ce qu'elle pouvait parler. Sans vraiment savoir pourquoi, il se doutait qu'elle avait la réponse, la vraie. Mais la méfiance prenant le dessus, il valait mieux vérifier qu'elle en savait autant qu'elle le dit... quitte à passer pour un imbécile.

Son cœur se mit à battre plus fort contre sa poitrine lorsqu'il entendit qu'effectivement, elle savait. Il tenta tout de même de cacher sa surprise mais ne pu apparemment pas camoufler le regard interrogateur qu'il lançait puisqu'elle enchaina – après une pause durant laquelle le coréen s'était littéralement retourné le cerveau – avec la réponse qu'il attendait depuis que la jolie blonde l'avait abordé : comment le connaissait-elle et d'où avait-elle ces renseignements ?

« Tu dois te demander comment je sais ceci alors que théoriquement, je ne te connais pas… On va dire que j’aime bien savoir sur les personnes avant de les aborder… tout comme toi, d’ailleurs. Tu ne le remarques peut-être pas, mais j’aime assez observer les autres… Et j’ai remarqué ta haine envers les élèves de ce dortoir, à quel point tu peux les mépriser du plus haut point… Mais tu as aussi dans ton regard de l’envie, de la jalousie… Certains ne le remarquent pas, mais moi si… »

Il était si peu discret que ça concernant sa haine – ou plutôt sa jalousie – envers les Spéciale A ? C'est que, tout de même, il pourrait afficher un peu moins de regards meurtriers ! Pas besoin qu'il se force à être plus aimable envers eux, ça n'est pas suspect puisque tout le monde le connait comme l'associable de l'école. Mais ces regards trop expressifs devaient cesser et Ji Hyuk le savait très bien. Autant il peut cacher certaines de ses émotions comme autant il sera incapable d'en cacher d'autres et ça, c'est une chose qu'il déteste chez lui. Être lu si simplement, tel un livre ouvert, ne lui plaisait pas du tout et il s'en voulait d'avoir pu être lu par l'étudiante à ses côtés. Cependant, il aurait pu faire comme si de rien n'était et faire passer la demoiselle pour une folle en lui jetant à la figure qu'il n'était pas de genre là. Mais cela aurait été bien stupide de sa part. Pourquoi ? Parce non seulement si elle savait tant de choses véridiques, c'est que ses arguments sont en bétons et jamais la parole du coréen ne serait crédible à côté. Et de plus, il venait à peine de repenser à ce qu'elle lui avait dit au tout début : « Tu sais, je peux t'aider à atteindre ton but ... ».

Sans abandonner l'adolescente du regard, il ferma le livre qu'il lisait auparavant, le déposa au pied de l'arbre avant de se mettre face à son interlocutrice, assit en tailleur.

« Tu aimes observer les autres ? Soit. Mais pourquoi m'aborder moi en particulier ? Je veux dire, il y a sûrement pas mal d'élèves dans cet établissement que tu pourrais aider et qui ont un caractère plus agréable que le mien. » répondit-il enfin sur un ton de... défis ? Le regard toujours aussi soupçonneux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé ;;




MessageSujet: Re: une aide particulière ; feat. Ahn Ji Hyuk   

Revenir en haut Aller en bas
 

une aide particulière ; feat. Ahn Ji Hyuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une aide particulière (PV Ron Weasley)
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUNSET GLOW™ :: THIS IS RUBBISH! :: our carbage :: rps terminés-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit